Communistes Paris

Services publics

Répondre aux besoins des Parisien·ne·s et aux exigences écologiques implique de développer le
service public dans tous les domaines. Parce qu’il ne peut y avoir de service public de qualité sans
de bonnes conditions d’exercice de leurs missions par les agent·e·s, nous relancerons un grand
plan de résorption de la précarité des personnels de la Ville.

Avant l’entrée en maternelle, les premières années de l’enfant sont cruciales pour son
développement, nous pensons donc essentiel de poursuivre l’ambitieuse politique d’accueil de la
Ville. Aussi, nous proposons le développement d’au moins 4 000 places en crèches.
De la maternelle à l’université, nous voulons agir pour l’école de l’égalité. Cela implique de
développer la mixité sociale et scolaire. Nous poursuivrons dans ce but la modulation des
dotations éducatives en fonction de la mixité sociale, étudierons l’évolution de la carte scolaire et
la mise en œuvre de secteurs multicollèges. Nous agirons aussi pour que chaque enfant de l’école
publique participe à au moins un voyage durant sa scolarité.

Pour assurer la protection et l’égalité de tous les enfants de Paris, nous agirons pour développer le
service public en matière de jeunesse, d’adoption, d’aide sociale à l’enfance, de prévention de la
délinquance, de droit aux vacances. Nous augmenterons le nombre d’hébergements pour les
enfants victimes de violences, renforcerons les clubs de prévention, le nombre d’éducateurs et
éducatrices de rue et les dispositifs d’accompagnement de l’ASE pour tou·te·s les mineur·e·s
étranger·e·s ou non ainsi que les crédits dédiés aux colonies de vacances à travers le dispositif
Vacances Arc-en-ciel et Vacances Paris jeunes.

Pour une politique ambitieuse de santé, nous nous opposerons aux fermetures de lits, de services
et d’hôpitaux. Et nous agirons sur deux leviers : la création de 7 nouveaux centres de santé publics
en secteur 1 et un travail avec l’APHP pour mettre en place dans les hôpitaux publics parisiens des
consultations de médecine générale adultes et pédiatriques ouvertes sept jours sur sept avec et
sans rendez-vous au tarif de secteur 1, sans dépassement et avec application du tiers payant.
En matière de transports, nous poursuivrons l’extension de la gratuité des transports à l’ensemble
des jeunes de moins de 18 ans. Nous réserverons dès que possible une voie du périphérique
dédiée au covoiturage, aux transports collectifs et aux véhicules propres de livraison. Nous
dédierons 300 millions d’euros au plan vélo pour porter l’aménagement cyclable des grands axes
parisiens, y compris le réseau vélopolitain proposé par les acteurs associatifs, en cohérence avec le
schéma vélo métropolitain et le réseau express régional, ainsi que la poursuite de notre plan
massif de création de places de stationnement. Enfin, nous lancerons une étude pour un nouveau
projet de métro autour de Paris, visant à relier circulairement les lignes existantes, en complémentarité avec le reste du réseau.

Nous créerons 20 nouveaux équipements publics, 10 à destination culturelle et 10 à destination
sportive, là où les besoins sont identifiés, en particulier dans les quartiers populaires afin de
poursuivre le rééquilibrage territorial. Nous mettrons en place une politique ambitieuse de
préemption et de construction de lieux dédiés à la création et augmenterons significativement le
budget consacré à la culture et au sport pour toutes et tous.

Lire aussi

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire