Communistes Paris

Prévention et sécurité

Pour un Paris apaisé !

La Ville ne doit pas se substituer à l’État, la police municipale la police nationale, la vidéosurveillance a la présence humaine de proximité.

Paris ne manque pas de police : la proportion d’habitantes par policière s’avère même la plus importante d’Europe. Mais à l’image de la petite couronne, les quartiers les plus populaires de la capitale sont moins bien couverts que les arrondissements du centre-ville et les secteurs les plus animés sur le plan commercial et touristique. Surtout, les services de la préfecture de police de Paris ont délaissé depuis près de vingt ans toute stratégie de rapprochement avec les citoyennes. Or, malgré ces effectifs, malgré une course aux armements et en dépit du développement de la couverture des dispositifs de vidéosurveillance, seules 3 % des interpellations débouchant sur une procédure judiciaire sont produites par la vidéosurveillance.

Les communistes sont hostiles a la création d’un corps de policiers municipaux pour les raisons suivantes :

  • il n’entre pas dans la compétence de la police municipale de lutter contre la délinquance astucieuse ou organisée qui nécessite une politique d’enquête au long cours menée par des officiers de police judiciaire expérimentés et en nombre suffisant
  • La création d’une police municipale parisienne Ira de pair avec un désengagement de l’État
  • Compte tenu du statut particulier de Paris, c’est le préfet de police qui définira le cadre d’emploi des policièr·es municipaux·ales, ce qui fera d’eux·elles des supplétif·ves de la police nationale, sans pour autant répondre aux incivilités et nuisances du quotidien des Parisien·nes.
  • le coût de l’opération revient a un transfert de charges lourd pour le budget de la Ville, au détriment d’autres priorités, notamment sociales.

Nous proposons :

Un équilibre entre la prévention et la répression :

La ville doit veiller a ce que les pouvoirs publics agissent avec cohérence face aux plus petits comme aux plus riches.

La coproduction de là sécurité avec les maires d’arrondissements et les parisien·ne·s

  • Développer la politique de contractualisation de Ia prévention et de la sécurité mise en place par le contrat local de sécurité, décliné dans les arrondissements de la capitale à travers les contrats de prévention et de sécurité : dans le cadre du contrat local de sécurité, et sous réserve de la signature d’un protocole avec le procureur de la République, des instances de rappel à l’ordre seront mises en place sous la présidence du maire d’arrondissement, notamment en matière d’incivilités, de conflits de voisinage, de dégradations légères...
  • Des dispositifs de justice restauratrice (ou réparatrice) seront mis en place dans tous les arrondissements. Prévus par la loi du 15 août 2014, possibles à tous les stades de procédure mais également a l’occasion de d’exécution de la peine, ces mesures associent des auteurs d’infraction pénale et des victimes en vue d’envisager ensemble les conséquences du conflit, et le cas échéant de trouver ensemble des solutions pour le surmonter, dans le but de rétablir la paix sociale. À cet égard, les jeunes joueront un rôle majeur. Trop souvent considérés comme les fauteurs de troubles, alors qu’ils sont souvent les premières victimes des incivilités,
    Marres, vols et rackets, ils doivent au contraire être les ambassadeurs de leur ville et de leur quartier autour d’un mot d’ordre : "Fière de mon quartier, fière de ma ville, Paris".

La sécurité des espaces publics

Permettre aux professionnels les de l’aménagement, de la gestion et animation des espaces publics de travailler ensemble a la sécurité de ces lieux en prenant mieux en compte dans leur conception même la variété des usages, les besoins des différents publics, y compris les minorités et les personnes les plus exposées, ainsi que l’objectif de cohésion sociale et d’inclusion.

Articles liés à ce sujet :

Crack : déplacer le problème ne le résout pas

Camille Naget questionne le Préfet de police sur le déplacement des scènes de crack sur l’espace public
Madame la Maire,
Monsieur le Préfet,
Vendredi 24 septembre vous avez déplacé la scène de crack de Riquet à la Porte de la Villette, deux kilomètres plus loin, toujours dans le 19ème arrondissement, (...)

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire