Communistes Paris
Communiqué de presse - 06 juillet 2021

Pour investir, allons chercher l’argent où il est !

investir dans le développement des services publics

Les conséquences économiques de la crise COVID mettent notre collectivité dans une grande incertitude budgétaire nullement compensées par l’État. La facture s’élève aujourd’hui à plus de 1 milliard d’euros. Malgré cette situation très contrainte, nous nous félicitons que la ville garde le cap de la relance économique avec 1,5 milliard d’euros en investissements publics cette année.

Pour Nicolas Bonnet Oulaldj ; « 1,5 milliard d’euros c’est ce que Sanofi a touché en crédits d’impôts avant de redistribuer 4 milliards à ses actionnaires tout en supprimant des emplois et sans être capacité de produire un vaccin. Plutôt que d’aider les grandes entreprises sans contrepartie, l’État devrait accompagner les collectivités territoriales – qui représentent 70% de l’investissement public civil – par un plan de relance ambitieux et égalitaire. »

Sur les 100 milliards du plan de relance annoncé par l’État, la ville de Paris n’a obtenu que 27 millions alors que Nice a reçu 2,5 milliards d’euros, ou Toulon, 4 milliards.

Les critères d’attribution doivent être définis clairement et doivent tenir compte du niveau d’investissement public et de la création d’emplois publics.

Nous devons continuer à investir dans l’avenir des parisiennes et des parisiens, et pour cela garantir l’autonomie et la capacité d’action des collectivités territoriales. C’est ce qui fera l’objet de notre travail dans les mois qui viennent avec la mission sur la fiscalité locale que la Maire de Paris a confié à Nicolas Bonnet Oulaldj.

Sur le même sujet

A la Une

En direct

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire