Communistes Paris
Communiqué de presse - 18/05/2022

Cité scolaire Paul Valéry : des moyens pour les élèves et les enseignant·es, pas pour le privé !

Gratuité de l’école publique

IDepuis de nombreuses années, les enseignant·es, élu·es locaux et parents d’élèves de la cité scolaire Paul Valéry se mobilisent pour un projet de rénovation ambitieux. L’appel d’offre pour la conception et la réalisation de travaux, lancé fin août 2020 par la Région Île-de-France, avait suscité de nombreux espoirs pour sortir l’établissement de son état de vétusté.

Si la qualité architecturale du projet lauréat ne peut qu’être saluée, ce sont en revanche les priorités politiques données par la Région Ile-de-France qui posent problème et s’imposent au détriment des objectifs éducatifs.

Celles-ci sont très en-deçà des demandes de l’équipe pédagogique. Le réfectoire, qui aurait pu accueillir un internat ou une salle polyvalente dédiée aux activités éducatives (théâtre, danse, yoga) sera réservé à un incubateur d’entreprises. La demande de couverture du Terrain d’Éducation Physique (TEP) a tout simplement été balayée ; pire encore, les professeurs et les élèves ne pourront désormais plus pratiquer l’EPS dans la cour du collège qui perdra de son volume actuel.

Pour Nicolas Bonnet Oulaldj, Président du Groupe Communiste et Citoyen de Paris, « les objectifs du projet architectural devraient être établis selon les besoins des enseignant·es et des élèves. En l’état, la programmation choisie réduit les parcelles d’activités scolaires au profit d’entreprises et d’espaces verts ».

Pour Céline Malaisé, Présidente de la Gauche Communiste, Ecologiste et Citoyenne du Conseil régional, « Comme à son habitude, la droite régionale ne prend pas en compte les besoins éducatifs et n’associe pas les acteurs de la communauté éducative lors des travaux de restructuration. Ainsi des travaux attendus depuis longtemps deviennent des chantiers qui s’éternisent et à mille lieux des besoins éducatifs et pédagogiques. C’est le symptôme d’une gestion en dépit du bon sens ».

Nous demandons la révision de la programmation selon des objectifs réellement tournés vers les missions du service public d’enseignement, en associant enseignant·es et parents d’élèves à leur définition.

La vocation de nos collèges et lycées est de permettre à chaque élève d’acquérir des connaissances dans des conditions qui le permettent : la Région Ile-de-France doit revoir les priorités du projet !

Nicolas Bonnet Oulaldj

Président du groupe communiste au conseil de Paris
Céline Malaisé

Présidente du groupe communiste au conseil régional d’Île-de-France

Nicolas
BONNET
OULALDJ

Élu du 12e arrondissement au conseil de Paris

En direct

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire