Communistes Paris

ZFE : pas d’écologie sans justice sociale

Des transports publics et gratuits

La pollution de l’air est un fléau de nos métropoles. L’étude publiée hier par AirParif montre que l’on pourrait épargner 7900 vies avec un air moins pollué.

Et fait remarquable, la pollution touche particulièrement les classes populaires qui sont les plus exposées à un air de moins bonne qualité, avec des logements bien souvent proches des grands axes routiers.
Bien sûr le problème est multi-factoriel et concerne des sujets d’urbanisme, les transports, l’industrie, l’agriculture, les réglementations sanitaires etc.

Dans la boite à outils, il y a bien sûr la mise en place de ZFE.
Nous avons soutenu le projet en disant dès le début qu’il fallait l’accompagner socialement.
Sans accompagnement, on oppose écologie et social et la mesure ne peut pas passer. Sans accompagnement social, on exclut et on ne propose pas une écologie de la solution.

Le calendrier initial proposait l’exclusion de la ZFE des véhicules de catégories Crti’Air 3 au 1er juillet.
Soit 1 million 900 véhicules qui auraient été interdit. Avec un accompagnement social notoirement insuffisant.

Devant la montée d’une contestation légitime, le calendrier a été repoussé au 1er janvier 2023.
Mais sans rien changer sur l’absence d’aides suffisantes.
Reculer pour mieux sauter, mais sans rien changer. C’est une erreur.
C’est la raison pour laquelle nous demandons par notre vœu la montée des aides.

Nous voulons donc interpeller l’État pour :
1. Que la prime à la conversion de son véhicule puisse atteindre 10.000€ / foyer
2. Que cette prime concerne aussi les véhicules Crit’Air 1 essence
3. Que des crédits à taux 0 puissent être proposés pour ces véhicules
4. Que des dérogations pour les personnes âgées puissent être accordées

Enfin, nous soulignons un dernier point concernant l’émission importante de particules fines par les systèmes de freinage, et proposons des aides pour l’installation de capteurs spécifiques.
La mise en place d’une ZFE doit se décliner de façon supportable par l’ensemble des classes sociales afin de garantir son succès. Ecologie et social sont indissociables.

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire