Communistes Paris

Soutien aux salariés du Centquatre-paris !

Je profite de cette délibération pour apporter le soutien du groupe communiste aux salariés et intermittents du 104 qui sont en grève depuis le 31 janvier. Nous sommes allées à leur rencontre avec ma collègue Camille Naget et nous avons été frappée par leur implication, leur passion pour leurs métiers et leur amour de ce lieu emblématique. Mais trop, c’est trop, aucune augmentation de salaire depuis plus 15 ans !

C’est à la fois un manque de reconnaissance pour leur travail et compétences, mais aussi et surtout, vous le savez, un salaire qui n’augmente pas c’est leur pouvoir d’achat qui régresse. En somme c’est travailler pareil pour gagner moins. Mais la réalité c’est qu’au 104, c’est plutôt travailler plus pour gagner moins. En effet ce qui a mis le feu aux poudres c’est l’augmentation constante de la charge de travail et du coup la dégradation des conditions de celui-ci.

Depuis plusieurs années la programmation augmente, ne laissant aucun moment de répit aux salariés mais depuis 2021 à cause du report des dates qui avaient été annulées, le nombre de séances a augmentée de 30%. Offrir plus de spectacles c’est un objectif que l’on peut partager mais alors il faut s’en donner les moyens, cela ne peut se faire sur les dos des salariés Cette suractivité conduit d’ailleurs à un turn-over important de salariés ce qui nuit à l’efficacité des équipes et je ne vous parle pas des burn-out. En conséquence, Il faut embaucher ! des salariés en recherche d’emploi dans le secteur culturel, il y en a !

Les salariés nous disent le manque de communication, d’écoute, les années de tentatives pour faire entendre leur voix, à essayer de communiquer mais en vain, c’est ce mur qui les a conduits à utiliser la seule arme qui leur restait, la grève.

Le 104 est un établissement public de coopération culturelle de Paris, vous le Présidez Chère Carine Rolland, et de nombreux elu.E.S du Conseil de Paris y siègent. Nous ne pouvons pas détourner le regard face au cri d’alerte de celles et ceux qui font vivre ce lieu incontournable de la culture Parisienne. C’est pourquoi nous nous devons de les soutenir et de nous engager à restaurer le dialogue social
A travers le 104, c’est la politique parisienne vis-à-vis des acteurs culturels qui s’exprime, C’est de notre image de marque qu’il s’agit.

Par ailleurs sur la délibération, elle-même, qui vise à modifier les statuts pour pouvoir mener des actions de formation et y compris que le 104 puisse être en mesure de dispense ses propres formations certifiantes, nous y sommes bien entendu favorables.

Raphaëlle
PRIMET

Élue du 20e arrondissement au conseil de Paris

En direct

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire