Communistes Paris

Shireen Abu Akleh : nous votons un hommage pour la journaliste palestinienne assassinée

Une ville de paix, internationnaliste et ouverte sur le monde

Cette délibération importante et que nous saluons porte sur les relations de coopérations entre Paris et Jéricho dans le domaine de l’accès à l’eau potable.

En effet, comme dans le reste du monde, l’eau est un enjeu majeur. D’ailleurs dès le début de l’occupation israélienne en 67 en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, et à Gaza, les autorités militaires israéliennes se sont emparées de toutes les ressources en eau et des infrastructures associées dans les territoires palestiniens occupés. Résultat La consommation d’eau par habitant du côté israélien est de près de trois fois et demie celle des Palestiniens qui souffrent des pénuries d’eau l’ été.

D’autres ordonnances militaires ont mis en place de nombreuses restrictions visant les Palestiniens telles que l’interdiction de forer de nouveaux puits sans l’autorisation préalable des autorités ou encore l’autorisation de creuser de 140m maximum pour les palestiniens alors que les puits israéliens peuvent atteindre 800m de profondeur.

Les inégalités dont est victime le peuple palestinien sont criantes et se durcissent.
Le 1er février 2022 l’organisation de défense des droits humains Amnesty International a rendu un rapport qui révèle l’ampleur du régime d’Apartheid mené par Israël. Ce rapport définit clairement l’objectif des autorités israéliennes : « d’opprimer et de dominer les Palestinien.ne.s au profit des Israélien.ne.s juifs qui sont privilégiés par le droit civil israélien ».

Un mois plus tard, en mars 2022, l’ONU publie pour la première fois de son histoire, un rapport qui aboutit à cette même conclusion la situation dans les territoires palestiniens occupés s’apparente à un apartheid.

Ces deux rapports viennent en confirmation de nombreux autres rendus par des organisations de défense des droits humains dont « b’tselem » ou « human right watch ». Leurs travaux qui décrivent les nombreuses discriminations subies par les palestiniens. La liste est longue : Les spoliations arbitraires de terre ou de maisons, les expulsions forcées, les routes interdites aux Palestiniens, les restrictions de déplacement, les checkpoints, le mur de 700km, l’extension des colonies qui enferment la population dans des enclaves, les discriminations économiques et sociales. Les détentions arbitraires, les tortures, les homicides illégaux…

Ce qui est nouveau et rend la notion d’apartheid incontournable c’est l’institutionnalisation. Depuis la loi de juillet de juillet 2018 proclamant Israel « Etat Nation du peuple juif », le gouvernement de Netanyaou à l’époque- a doté la ségrégation d’un fondement juridique. La pratique a trouvé sa loi.

Ces politiques inhumaines doivent cesser. Il y a urgence à agir pour les palestiniens.. C’est pourquoi nous demandons par notre vœu à ce que la Maire de Paris demande au gouvernement d’interpeller l’État d’Israël pour qu’il mette en œuvre les préconisations et conclusions du rapport d’Amnesty international, à savoir « supprimer toutes les mesures de discrimination, ségrégation et oppression actuellement en vigueur contre la population palestinienne, et d’abroger l’ensemble des lois qui permettent ces pratiques ».

Notre deuxième vœu, illustre malheureusement les conséquences de ces politiques. L’assassinat de la journaliste palestino-américaine Shirenn Abu Akleh, tuée d’une balle dans la tête le 11 mai dernier, alors qu’elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine et qu’elle portait un gilet par balle marqué presse. L’émotion internationale suscitée par sa mort n’était pas encore retombée que les images terribles de ses obsèques nous sont parvenues. La charge violente de la police israélienne pendant la cérémonie, le cercueil de Shireen renversé ont choqués le monde entier et je tiens ici à apporter mon soutien à sa famille et à ses proches.

De nombreux États et organisations internationales ont condamné ce meurtre et ont appelé à une enquête indépendante. Mais le 19 mai le gouvernement israélien a annoncé qu’aucune enquête ne serait réalisée.

Je tiens aussi à rappeler que 55 journalistes palestiniens ont été tué par les forces d’occupation depuis 2000, et que 16 d’entre eux sont actuellement emprisonnés.
Ainsi nous demandons à ce qu’un hommage soit rendu à Shireen Abu Akleh à Paris au nom de son attachement à la liberté de la Presse.

et à ce que la Maire de Paris interpelle le gouvernement français pour qu’il demande en urgence une enquête indépendante et au-delà qu’il prenne et agisse au Conseil européen pour des sanctions immédiates contre les crimes de guerre et pour protéger les libertés fondamentales .
C’est l’inaction internationale et du gouvernement israelien qui permet que Dimanche des milliers d’Israeliens ultra nationaliste defilent au cris de mort aux arabes, « Que votre village brûle » et « Une ¬deuxième Nakba arrive ».

Madame la Maire, cette délibération mentionne clairement que « La Ville de Paris soutient l’effort de paix au Proche-Orient ».

Nous espérons donc que vous voterez ces deux vœux, qui vont dans ce sens.

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire