Communistes Paris

Paris lance une mission d’information et d’évaluation sur les bois de Boulogne et de Vincennes

Je remercie le groupe Changer Paris et Valérie Montandon de cette proposition de mission d’information et d’évaluation (MIE) sur les bois parisiens, qui est très importante et pour lequel le groupe communiste s’impliquera pleinement. Personnellement je ferai partie de cette MIE car j’y tiens aussi beaucoup car c’est, comme vous l’avez dit un poumon vert mais aussi un lieu de vie quotidien.

En introduction de cette MIE, je conseillerais aux conseillers de Paris de regarder un très beau documentaire paru en 2015 et qui s’appelle « Le bois dont les rêves sont faits ». L’introduction de ce film dit que des gens de toutes sortes viennent se promener au bois de Vincennes pour se réfugier dans la nature : « la forêt est une île au milieu des villes, un mirage rêvé pour un citadin. »

Car les bois de Boulogne et de Vincennes sont ces îlots, ces bois urbains que nous avons et ce sont les seuls. Dans ce film, c’est à la fois poétique et magnifique, nous voyons la diversité des personnes qui sont dans ce bois, la diversité des enjeux qui parfois amènent des conflits d’usages auxquels nous devons être attentifs.

Dans le bois évidemment il y a beaucoup de familles qui viennent se promener, y pique-niquer, mais aussi des personnes qui vivent dans la plus grande détresse. A la fois des personnes à la rue, des personnes dans la prostitution.

Il y a aussi des sportifs, beaucoup de sportifs et c’est un sujet en tant que tel. Nous avons une diversité de pratiques. La première pratique c’est évidemment ceux qui marchent, qui randonnent. Il y a beaucoup de marche nordique. Il y a aussi les joggeurs, souvent le soir, beaucoup de cyclistes avec deux anneaux privilégiés, qui sont des anneaux historiques de la pratique du cyclisme en Ile-de-France, celui de Longchamp et bien sûr le Polygone du Bois de Vincennes qui est déjà fermé depuis très longtemps. Depuis d’ailleurs la fermeture et la démolition de l’université de Vincennes.

Nous avons dans ces bois, les plus grands fonciers d’équipement sportif de pratique de plein air : le football et le rugby. Dans ces bois nous avons les plus grands terrains et nous allons investir de manière conséquente sur la plaine Mortemart, sur le Polygone. Le bois de Boulogne avait déjà fait l’œuvre de réhabilitation.

Nous avons évidemment des sites très importants comme Roland Garros, les hippodromes d’Auteuil, de Longchamp, de Vincennes sur lequel nous allons avoir la renégociation de la convention. Nous avons un enjeu sportif remarquable sur l’ensemble de ces bois.

Et puis, je voudrais enfin évoquer ce que vous avez évoqué Valérie Montandon, c’est l’équilibre avec la biodiversité. Nous avons eu de longs débats sur le festival « We Love Green », sur l’équilibre entre des grandes manifestations culturelles mais aussi sportives et la biodiversité et notamment la faune et la flore. Une faune remarquable avec des faisans, des hérissons et des renards… Il y a cet équilibre qu’il faut que l’on trouve.

J’aimerai saluer le travail remarquable du directeur du bois de Vincennes et de toute son équipe de la DEVE, qui manque cruellement de moyens. Et derrière les enjeux que vous posez il y aura des enjeux financiers, de moyens pour les agents de la DEVE, les agents des espaces verts et de la DJS.

Vous saurez compter sur la présence du groupe communiste et ma présence pour poser les bonnes questions, mesurer ces enjeux et trouver les préconisations nécessaires pour notre Conseil de Paris.

Nicolas
BONNET
OULALDJ

Élu du 12e arrondissement au conseil de Paris

En direct

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire