Communistes Paris

Les boîtes aux lettres disparaissent : nous demandons un bilan et leur remplacement !

Service public postal

La Ville de Paris compte actuellement 1751 boites aux lettres. Le problème c’est qu’elles sont inégalement réparties sur le territoire parisien. Une cartographie du réseau de boites aux lettres à Paris – que j’ai ici et que je peux vous communiquer si vous le souhaitez - montre bien que les arrondissements périphériques et les quartiers populaires sont bien moins équipés que ceux du centre de la capitale.
À cette répartition inégale s’ajoute la question de leur suppression. En 6 ans, le Groupe La Poste a ordonné l’obstruction et la condamnation de 510 boites aux lettres à Paris. A juste titre, nous avons reçu de nombreuses alertes des habitant∙e∙s qui subissent ces fermetures… et ceci sans communication de la Poste.
Nous avons questionné la Poste sur ce sujet, seulement les réponses ne nous semblent pas constituer des motifs acceptables.

  • Il y a d’abord l’argument de la baisse du nombre de courrier papier.
     Seulement nombreuses et nombreux sont les parisiens qui ne peuvent pas envoyer de courriels, par manque de matériel ou de formation. On ne peut pas nier la fracture numérique qui existe à Paris, particulièrement dans les quartiers populaires, et qui justifie d’autant plus la présence du service public postal.

 Je tiens par ailleurs à souligner l’incompréhension des riverain∙e∙s face à ces suppressions de boites aux lettres qui génèrent de nombreuses difficultés, particulièrement auprès des personnes âgées ou à mobilité réduite.

  • L’autre argument porte sur la sécurité. La poste évoque en effet une recrudescence des vols de courriers en boite aux lettres pour justifier la condamnation de toutes celles qui ne pourraient pas être sécurisées pour « protéger le courrier des parisien∙ne∙s ».
     Si la question est liée à la vétusté de certaines boites, nous demandons à la Poste de remplacer ces boites aux lettres plutôt que de les condamner.
     Et afin de prendre la juste mesure des choses, nous demandons à ce que La Poste transmette un état des lieux des boites aux lettres parisiennes et des informations sur leurs nombreuses fermetures à Paris.

Barbara
GOMES

Élue du 18e arrondissement au conseil de Paris

En direct

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire