Communistes Paris

Arrêtons de verser des aides publiques au secteur privé, sans conditions !

Je radote je sais bien, mais il le faut. En cette période budgétaire difficile, nous devons être particulièrement vigilants de la distribution de l’argent public aux acteurs privés.
Les contraintes budgétaires nous imposent de faire des choix, comme celui de valoriser les coopératives ou les TPE/PME qui en en besoin et qui participent de manière vertueuse au développent économique et de l’emploi sur le territoire. Et pour s’en assurer, il faut accompagner les aides financières aux entreprises de moyens de contrôle et d’évaluation.
Combien de MILLIONS D’EUROS de subvention venons nous de donner à des structures privées sans demander la moindre contrepartie sociale et environnementale ?
D’autant que les grandes entreprises françaises sont connues pour leur sous-investissement en Recherche et Développement. Elles s’appuient alors sur ces dispositifs d’aides publiques pour reporter les risques de la recherche sur la collectivité. Ce n’est pas acceptable.
Oui il y a de beaux projets parfois, avec pour certains des ambitions qui vont dans le bon sens. Mais leurs réalisations dépend du bon vouloir, et non de contreparties aux aides publiques versées.

C’est pourquoi nous redemandons aujourd’hui

  • Que la Ville constitue rapidement un groupe de travail pour avancer sur les possibilités de mise en place de critères sociaux et environnementaux dans l’attribution des aides publiques versées au secteur privé.

Barbara
GOMES

Élue du 18e arrondissement au conseil de Paris

En direct

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire