Communistes Paris

Projet "Réinventer le kiosque parisien",

Relocalisation

Je voudrais juste rappeler cette histoire, qui est quand même une belle histoire. Dans le précédent mandat, nous avons à la fois organisé une mission d’information et d’évaluation, qui a donné cette préconisation, unanime sur les bancs de l’Assemblée, de créer ce label "Fabriqué à Paris". Il a connu un vif succès puisque nous sommes aujourd’hui en augmentation, chaque année, même malgré la crise que l’on a connue, de la pandémie, du nombre de labellisés avec un grand nombre de candidatures, notamment dans les catégories de la mode, de l’accessoire, suivi de l’univers de la maison, des produits manufacturés, et enfin de l’alimentation.

Et puis, nous avons eu ce débat, un peu polémique d’ailleurs, sur le marché de Noël qui était sur les Champs- Élysées, avec la polémique autour de M. CAMPION. Nous avions, à ce moment-là, fait un voeu : le déplacement du marché de Noël sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville mais en mettant en avant les labellisés, avec des chalets pour les fabricants qui voulaient mettre en avant... Et puis aussi, à l’Office du Tourisme, rue de Rivoli, "Rendez-vous", la mise en avant des produits labellisés.

Je pense que c’est une très belle réussite, en l’espace de quatre ans, que ce label "Fabriqué à Paris" et l’aboutissement à ce marché de Noël, qui est vraiment la mise en avant de nos artisans, la promotion, la valorisation des savoir-faire parisiens, et notamment des produits qui intègrent des critères éthiques, sociaux et environnementaux. Cela offre une visibilité aux artisans qui subissent aujourd’hui une baisse considérable de revenus et de chiffre d’affaires, et qui ne disposent pas forcément d’outils de communication. Par ce marché de Noël, la Ville permet de mettre en avant, mettre en lumière ces artisans. Je voudrais enfin dire que les ateliers de Paris ont recensé, sur les deux à quatre chalets, 15 labellisés au total qui étaient présents, ce qui est déjà une première chose.

Je propose à ma collègue Olivia POLSKI, qui mène ce dossier de façon brillante depuis le début, une nouvelle initiative. Elle est bien sûr dans cette idée de continuer la relocalisation de la production et de distinguer les produits conçus et transformés localement, et de rassurer les consommateurs parce que ce label apporte une garantie sur la qualité et l’authenticité du produit.

Ce que je propose, c’est un nouveau projet. Nous avons connu notamment "Réinventer Paris", "Réinventer la Métropole", et nous avons eu un débat sur les kiosques de Paris. Ce que je propose, c’est un projet de "Réinventer le kiosque parisien", c’est-à-dire les anciens kiosques qui sont aujourd’hui stockés quelque part. Faisons une expérience - et j’ai proposé le 12e, Patrick BLOCHE, mais, si c’est le 11e, je suis aussi d’accord pour qu’il prenne sa part ! - pour que les commerçants puissent réinvestir ces kiosques.

L’idée, c’est que ces anciens kiosques puissent être réinstallés à Paris et qu’un porteur de projets puisse finalement les refabriquer, ces kiosques, et qu’ils soient dédiés uniquement à la valorisation des labellisés "Fabriqué à Paris".

Voilà l’amendement que je porte. L’idée, c’est un appel à projets.

Et puis, je le dis, mais c’est une idée qui m’a été suggérée par l’association des labellisés, cette association a besoin, elle aussi, de vivre. Elle vit notamment par le marché de Noël mais ce projet permettrait aussi de renforcer les actions de cette association que je salue au passage.

Voilà, mes chers collègues, l’amendement que je vous soumets à ce projet de délibération, qui, lui, porte simplement sur la redevance reversée à la Ville de Paris.

Nicolas
BONNET
OULALDJ

Élu du 12e arrondissement au conseil de Paris

Sur le même sujet

En direct

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire