Communistes Paris

La fête des foyers du 20e

Un temps d'échange et de solidarité

Solidarités

Le 11 juin dernier, la fête des foyers du 20e s’est tenue à la MJC des Hauts des Hauts de Belleville. Près de 200 personnes se sont retrouvées autour des débats et des festivités organisés par les résidents du 20e. J’ai moi-même pris part à ces débats en tant que conseiller d’arrondissement en charge du lien avec les foyers de travailleurs migrants et résident d’un foyer de l’arrondissement.

Cette journée a été l’occasion de se retrouver pour débattre des conditions de vie au sein des foyers de travailleurs migrants du 20e qui ont connu d’importantes évolutions ces dernières années. Le 20e compte aujourd’hui 7 foyers habités par près d’un millier de résidents. Ces foyers créés dans les années 60 ont toujours été plus que de simples lieux d’hébergement. Véritables lieux de vie ouverts sur les quartiers, mais aussi lieu de solidarité dans lesquels les résidents vivent et s’organisent collectivement pour défendre leurs intérêts et l’amélioration de leurs conditions de vie en France.

Les débats du jour ont notamment permis de revenir sur les rénovations de ces dernières années : dans le 20e, 6 foyers sur 7 ont été réhabilités ces dernières années. C’est bien sûr un progrès pour les résidents qui n’ont plus à subir l’insalubrité de bâtiments anciens et souvent en mauvais état mais ces rénovations n’ont pas été sans complications. Les espaces de vie collectifs ont parfois été supprimés ce qui fragilise le lien de solidarité entre résidents qui fait la force des foyers. Il peut aussi y avoir des malfaçons dans certains studios avec des problèmes d’infiltration d’eau par exemple.

Pour régler ces problèmes, la Ville de Paris et la Mairie du 20e doivent maintenir un dialogue permanent avec les résidents et les gestionnaires pour trouver des solutions à ces problèmes. C’est justement le rôle que je joue en tant qu’élu du 20e en charge des foyers afin de défendre au mieux les intérêts des résidents des foyers travailleurs migrants du 20e et faire reconnaître leurs droits fondamentaux. Les résidents des foyers doivent avoir accès aux logements sociaux pour que le foyer ne soit qu’une étape vers l’accès à un logement pérenne.

Pour retrouver l’actualité des élu.es communistes et citoyens du 20e, inscrivez-vous à notre infolettre

Pour ne rater aucune actualité, inscrivez-vous à notre infolettre :

Notre projet Nos priorités pour Paris

Qualité de l’air, alimentation, pics de chaleur... La question écologique est au cœur des préoccupations des Parisien·nes et parisiens.
Les problématiques de l’environnement, du social, de l’industrie et de la production sont liées. Il est nécessaire de conjuguer tous ces enjeux pour construire un projet écologique pour Paris.
Ce sont des investissements ambitieux en matière de transport, de rénovation énergétique des bâtiments, d’alimentation, de végétalisation qui permettront de transformer la ville et (...)

Lire la suite

La ville de Paris est pleinement engagée dans la conduite de politiques publiques participatives. Conseils de quartier, budgets participatifs, consultations citoyennes, les habitant·es sont invitées à participer toujours davantage a la mise en place des projets municipaux. Mais nous devons encore renforcer cette co-construction. Communistes, nous avons la conviction que la construction dune politique est aussi importante que la politique elle-même. Si nous prenons conscience de cette nécessité, (...)

Lire la suite

Née de la volonté des collectivités de plus et mieux travailler ensemble, la Métropole aurait pu rester cette communauté de projets comme le souhaitaient la majorité des élu·e·s de la future zone métropolitaine.
Pourtant, cette Métropole du Grand Paris, comme toutes les autres métropoles françaises est mal née. Elle a été créée sans que réellement la population ait été associée aux choix et à la logique de sa création. Le groupe communiste à Paris avait demandé que la population soit consultée par référendum (...)

Lire la suite

Paris, la ville-monde, la place financière dont Emmanuel Macron et ses inspirateurs veulent faire une plaque tournante de la circulation des capitaux en rivalité avec Londres, Francfort, Zurich... sera-t-elle un des leviers de la mondialisation capitaliste et des fléaux qui l’accompagnent ? Où sera-t-elle, non pas une protection contre ces fléaux, mais un levier pour une autre perspective, qui permette a toutes celles et a tous ceux qui le souhaitent de bien vivre à Paris ?
En proposant d’agir (...)

Lire la suite

Pour être tenu au courant de l’actu de notre projet

S'inscrire